Accueil > TICE > Sugarizer

Sugarizer

Sugariszer est un environnement d’activités libre et multiplateforme (web, iOS, Android et Windows). Il reprend les bases de Sugar, l’OS du projet OLPC (One Latop Per Child).

Qu’est-ce ?

Pour découvrir ce qu’est Sugarizer, le plus simple est de commencer par la plateforme web, c’est là : http://try.sugarizer.org/... on va créer un compte (élève) et s’approprier la plateforme et ses activités...

On clique sur « Essayer maintenant » :
Accueil du site Sugarized
Cliquer sur l’image pur l’agrandir.
L’écran d’accueil permet trois actions, le point d’interrogation affiche un guide :
Créer un nouvel utilisateur
Se connecter à un compte existant
Se reconnecter à une compte sur la même machine
Acceuil de l’utilisateur
Cliquer sur l’image pur l’agrandir.

Création de compte

Après avoir choisi un nom d’utilisateur, il faut choisir un mot de passe. Sugarizer associe des émoji aux lettres. Ainsi, si on choisi « zapata », cela donne le mot de passe graphique suivant :

L’utilisateur peut changer son mot de passe par la suite.
Au clavier ou en tapant sur les images
Sugarizer, propose un avatar simplifié, à chaque clic, la combinaison de couleur bordure/fond change. Une appli permet de changer cet avatar une fois le compte créé.
Choisir un avatar

Une fois le compte créé, il peut servir sur une tablette, un PC connecté ou sur la version web.

Interface et activités

L’interface est la même dans le navigateur web ou sur l’application pour tablette. Selon les dimensions de l’écran et selon les activités déployées, un bouton s’affiche pour aller à la suite de la liste. Les activités dont le logo est coloré sont celles qui ont été visitées au moins une fois par l’utilisateur.
Le terme d’« activité », n’est pas forcément bien choisi car un bon nombre d’entre elles ressemble plus à des applications avec des fonctionnalités variées et certaines peuvent générer des activités (questionnaires, jeux, ...).
Interface de Sugarizer
Cliquer sur l’image pour l’agrandir
En survolant ou en tapant sur l’icône du centre, on accède aux options du compte de l’utilisateur :
Options du compte utilisateur
Le bouton permet d’afficher la liste des applications disponibles. Le point d’interrogation fourni une description de l’activité et l’étoile permet d’ajouter ou de retirer l’activité de l’écran d’accueil.

Le bouton permet de revenir à l’écran d’accueil.
Menu de Sugarizer
Le bouton affiche les autres utilisateurs connectés sur le même serveur, nous y reviendrons...
Le voisinage

Les activités

Les activités de Sugarizer sont très variées et certaines sont originales et très intéressantes.

Commençons par des activités assez classiques :

  • un mémo avec « Memorize » . Cette activité permet de travailler avec des additions des lettres ou des sons mais surtout elle permet de modifier les associations et d’en créer de nouvelles ;
  • « Abecedarium » est bien plus qu’un abécédaire. Différentes activités comme des associations images-mots (CP), image-son (cycle1 et CP), texte-son (CP)... On peut aussi changer la langue pour l’espagnol ou l’anglais ;
  • du calcul mental « Sprint Maths » ...

On trouve aussi des activités de production de contenu comme :

  • « Write » qui permet de créer des textes avec images et de les exporter en odt, pdf, ... ;
  • « Fototoon » , un outil de création de BD à raison d’une image par case avec des outils de texte et un export de la BD en image ;
  • « Record » qui permet d’accéder à l’appareil photo de la tablette ou à la webcam de l’ordinateur pour prendre des photos, vidéos et des enregistrements audio. Sur les deux tablettes utilisées (Samsung TabA6 et iPad) seul l’appareil photo est utilisable. Sur PC, dans le navigateur la durée d’enregistrement vidéo et audio est limitée à 5s, c’est trop peu ;
  • « Paint » qui permet de dessiner ;
  • « Labyrinth JS » un outil de carte heuristique.

Et puis des activités plus originales telles que :

  • « Gears » qui permet de manipuler des roues dentées et des chaînes pour créer des engrenages. On peut varier les dimensions et les vitesses, très pratique et sans équivalent... ;
  • « Scratch » , quoi ? Scratch mais c’est déjà dispo sur tablettes et PC, non ? Oui, mais non... là, on a une version de Scratch 3 (pas Scratch Junior) sur PC/web et tablette, la même, avec la possibilité d’enregistrer ses programmes, et tout cela hors-ligne, ça c’est nouveau... ;
  • « Exerciser » une application qui permet d’utiliser des activités déjà créées ou d’en créer : QCM, textes à trous, liste à ordonner, regroupement d’éléments, cartes avec réponses à écrire et paires à recréer ;
  • « Reflection » qui permet de travailler la symétrie axiale.

Le journal

Sur l’écran d’accueil, au centre de la roue, sous l’avatar, on trouve l’icône du « Journal » . En cliquant dessus, on arrive au tableau de bord de l’activité de l’utilisateur et on peut accéder aux fichiers créés sur la plateforme.
Le journal
En cochant l’activité « Image » (j’aurais du lui donner un nom...) puis en cliquant sur le bouton on télécharge l’image sur notre PC ou tablette.
Cela fonctionne aussi pour les pages créées avec Write exportées en pdf ou odt, les BD (png), la vidéo (en webm).
Récupérer une photo faite dans « Record »
On peut aussi sauvegarder des activités pour les recharger plus tard, ou pour les échanger avec d’autres utilisateurs, ou pour en faire un point de départ à une activité d’élèves,... On obtient alors un fichier de données json :
Activité Scratch - Dessine un carré


On peut ensuite recharger ce fichier dans le journal par le bouton

Télécharger une activité au format json
Enfin on utilisera le journal pour gérer les activités : supprimer ou renommer
Renommer une activité dans le journal

Coopération & collaboration

Sugarizer a prévu des fonctionnalités d’interaction et de partage d’activités entre les utilisateurs. Globalement on y accède par le bouton dans l’interface générale ou dans les activités. Depuis l’écran d’accueil voici ce qu’on obtient avec le bouton « Vue voisinage » si plusieurs utilisateurs sont connectés : leurs avatars s’affichent mais aucune interaction n’est possible tant qu’un utilisateur n’a pas partagé une de ses activités.
Afficher le voisinage
On partage une activité depuis le menu de celle-ci, ici dans « Paint » :
Partage d’une activité
Alors elle devient accessible aux autres via le « Voisinage » en mode collaboratif : les utilisateurs connectés agissent simultanément.

  • Avec « Paint » plusieurs utilisateurs peuvent dessiner sur la même « page » ;
  • avec « Write » plusieurs élèves travaillent sur le même texte et peuvent y ajouter des images depuis leur terminal respectif ;
  • ...
Réjoindre une activité partagée
Dans la pratique, tout ne fonctionne pas correctement dans ce mode interactif synchrone, en temps réel, il vaut parfois mieux partager les activités dans le journal par le bouton « Copier dans le partage »
Partager une activité
Alors, les autres utilisateurs la trouveront dans le journal en cliquant sur et pourront l’ouvrir même si l’utilisateur à l’origine du partage est déconnecté.
Ouvrir une activité partagée

Applications pour tablettes et PC

En suivant le bouton « installer » du site https://sugarizer.org/index.html, on accède aux versions iOS, Android et PC (MacOS, Windows & Gnu/Linux) de Sugarizer. En mode connecté, elles permettent de rejoindre le serveur et son voisinage, en mode déconnecté elles offrent toutes les activités aux utilisateurs. On ne peut pas utiliser un compte créé sur le serveur si l’application n’est pas connectée : il faut au moins être connecté au démarrage de l’application pour pouvoir synchroniser les activités plus tard quand on retrouve une connexion. Les comptes créés dans la tablette non connectée n’ont pas de mot de passe...

On peut utiliser les tablettes en mode déconnecté et exporter les activités en json pour les récupérer sur une version connectée ou sur une autre machine.

Sur PC pour quitter le logiciel, qui s’ouvre en plein écran, on se servira de la combinaison Alt+f4 + ou de la touche « super » qui permet de basculer d’un programme à un autre et de fermer les fenêtres.

Suivi de l’activité des élèves

Si on utilise la version en ligne de Sugarizer, c’est à dire le serveur par défaut lors de la création de compte, on ne peut pas accéder au tableau de bord via le compte « admin ». Pour cela il faut avoir son propre serveur Sugarizer et s’y connecter. C’est l’objet d’un article futur.

Ces fonctionnalités de suivi manquent et Sugarizer a prévu une mise à jour avec la création de compte enseignants... pour bientôt.

RGPD

La création de comptes de connexion individuels nous impose une déclaration RGPD sur le registre académique... On peut pseudonymiser les noms des comptes mais cela ne dispensera pas de déclaration RGPD d’autant que les élèves sont susceptibles de créer des fichiers (textes, images, sons) contenant des données personnelles (photos, productions personnelles, messages, ...).

On peut minimiser tout cela en utilisant un compte unique collectif pour la classe et en décochant toutes les activités du menu sauf celles que l’on souhaite utiliser. Cela donne par exemple l’interface ci-contre :
Un compte simplifié...

Les fonctionnalités de collaboration ne sont pas débrayables, tous les utilisateurs peuvent accéder au « voisinage », l’enseignant ne maîtrise pas les interactions. Les utilisateurs réguliers auront donc tout intérêt à utiliser un serveur Sugarizer pour sécuriser le « voisinage ».