Accueil > TICE > Outils pour la classe > Un compte Google pour sa classe ?

Un compte Google pour sa classe ?

On ne peut pas ignorer la place de Google dans la vie numérique, encore moins quand on est enseignant et qu’on va utiliser les services de Google en classe. Certes il y a un monde entre utiliser le moteur de recherche et mettre en place GoogleAppsForEdu G Suite for Education dans son école... Mais mieux vaut se fixer des limites, car l’enjeu est important : la maîtrise de son identité numérique.

Dans cet article, on utilise certains des services de Google, mais toujours avec un compte collectif, il n’est pas question de compte individuel nominatif. Pour ce qui est des données stockées, on s’interdira d’enregistrer des données des élèves nominativement : jamais de noms, des prénoms à la rigueur.

Pour quasiment chacun des services offerts, une alternative plus claire sur le plan des données individuelles existe, mais la force de Google, c’est l’intégration la centralisation qui facilite la vie.

Google et Chrome

On peut parfaitement utiliser un compte Google avec un autre navigateur que Chrome, cependant ce dernier offre quelques avantages avec un compte Google, comme par exemple imprimer un document directement sans passer par un export pdf.

Création d’un compte

Après l’installation, le navigateur vous demande de vous connecter avec votre compte Google. Si on n’en a pas prévu pour la classe ou pour l’école il est toujours le temps de le faire en cliquant sur le lien créer un compte. Ce serait une très mauvaise idée d’utiliser son compte personnel pour l’utiliser avec sa classe, il faut vraiment créer un compte pour la classe ou pour l’école, selon la taille de celle-ci.

Les étapes de la création du compte
Diaporama : clic

Utilisation du compte, connexion

C’est simple il suffit de « connecter » les navigateurs Chrome des machines que l’on va utiliser en classe. Si le navigateur a déjà été connecté avec un autre compte, on peut changer de profil utilisateur à l’aide du bouton de la barre de titre : on peut alors choisir parmi les comptes déjà connectés à cette machine ou ajouter une personne et utiliser les paramètres du compte que l’on vient de créer...
Sélecteur de profil de Chrome
Pour les utilisateurs sur Windows, on peut créer des raccourcis sur le bureau pour chaque profil d’utilisateur, l’intérêt est que lorsque que l’on clique dessus pour ouvrir le navigateur, c’est le profil souhaité qui est utilisé. Pour cela on clique sur l’icône ou puis « paramètres », à la rubrique « Personnes », on sélectionne le compte actif et on clique sur « Modifier » et enfin sur « Ajouter un raccourci sur le bureau »
Si on utilise un autre navigateur que Chrome, c’est sur la page google que l’on se connecte et on enregistre le mot de passe ce qui permet de ne pas avoir à le donner aux élèves :
Connexion à Google
Pour une tablette Android, le compte Google entré à la mise en service sera celui du propriétaire ou de l’administrateur.

Pour connecter un nouveau compte, on lance Chrome, puis dans paramètres, on tape sur l’utilisateur en cours pour accéder au sélecteur de profils qui propose d’ajouter un compte. On ajoute notre compte de classe pour qu’il soit disponible ensuite.

Ensuite on doit choisir les services à synchroniser : toutes les applications Google installées sont listées, on se limitera au navigateur, au drive et aux docs. Le diaporama ci-contre reprend les étapes de cette connexion à l’aide de copies d’écrans :
Connecter une tablette Android
Diaporama : clic

Organisation

Un compte pour toutes les classes / un compte par classe ?

Chaque classe doit-elle avoir un compte ?

Cela dépend bien sûr du nombre de classes dans l’école mais aussi de la façon dont est utilisé le matériel commun. Si les ordinateurs ou tablettes sont utilisées avec un profil d’utilisateur par classe, le mieux est que chaque classe puisse organiser son compte Google et bénéficie pleinement du volume de stockage de fichiers.

À l’inverse si le matériel est utilisé par les élèves avec un compte utilisateur commun à toutes les classes, il est plus simple de n’utiliser qu’un compte Google, quitte à en créer d’autres par la suite si l’on manque d’espace de stockage, mais il faudra alors apprendre à se connecter / déconnecter.

Résumé : un compte par classe ou par école ?
Diaporama - clic...

Que faire du mot de passe ?

Le mot de passe du compte doit être gardé « secret », il sera partagé entre les enseignants qui sont sensés l’utiliser mais on ne le donnera pas aux élèves. Même si, vu qu’il est enregistré dans les machines que les élèves utilisent, le niveau de sécurité est assez faible : il est toujours possible de l’afficher quand on sait comment...

Si on souhaite que les élèves puissent accéder depuis chez eux aux marque-pages, aux fichiers stockés, ... il faudra se débrouiller autrement et se tourner vers un ENT.

Intérêt et exemples d’utilisation

Comme pour un compte Firefox, les marque-pages, les extensions et l’historique sont synchronisés sur les navigateurs connectés. Il est donc facile de préparer un parcours web ou de récupérer une page affichée sur une machine de la classe...

Marque-pages et dossiers de marque-pages

La barre de favoris de Chrome est affichée à partir du menu paramètres : ou puis dans la section « Apparence », cocher « Toujours afficher la barre de favoris ».
Pour actualiser l’affichage des marque-pages, il suffit de cliquer sur le bouton « Actualiser cette page » du navigateur ou d’appuyer sur la touche F5.

Historique par terminal

En cliquant sur l’historique (menu paramètres : ou puis Historique ou raccourcis clavier Ctrl-H, on peut visualiser les pages consultées par les différents terminaux. Si l’on souhaite récupérer afficher une page consultée sur une autre machine, il suffit de cliquer sur la ligne désirée.

La propagation de l’historique est plus lente que celle des favoris. Si l’on souhaite récupérer une page consultée sur un PC/tablette de la classe pour l’afficher sur le pc connecté au vidéoprojecteur, il peut être plus rapide de demander à l’élève de la mettre en favoris.

Login et mots de passe

Si vous accédez à une site en tapant un mot de passe et que vous enregistrez celui-ci, il devient inutile de le ressaisir sur les autres terminaux connectés.

Pour effacer des mots de passe enregistrés par erreur, aller dans le menu paramètres : ou puis tout en bas, cliquer sur « Afficher les paramètres avancés... » et aller jusqu’à la section « Mots de passe et formulaires » et cliquer sur le lien « Gérer les mots de passe ». On peut aussi se servir du service Password qui après connexion avec son compte Google permet de gérer les mots de passe.

Pour la synchronisation des mots de passe, des marque-pages et de l’historique on pourra avantageusement utiliser un compte Firefox comme alternative.

Google Drive

À quelques détails près, les services de Google comme le Drive sont utilisables avec tous les navigateurs, ce qui est écrit ici est donc aussi valable pour Firefox.

Google Drive est un cloud accessible à tous grâce à son compte Google. Il offre 15Go de stockage de fichiers mais aussi des applications (traitement de texte, présentation, feuilles de calcul et questionnaire) qui sont illimitées en stockage.

L’alternative la plus simple au stockage du Drive, est probablement le service Hubic d’Ovh (25 Go de stockage par adresse), mais il en existe d’autres...

Google Doc

Google Docs est un traitement de texte en ligne : on tape le texte sans quitter le navigateur. Ce n’est pas le seul, d’autres existent, offrant plus ou moins de fonctionnalités : Etherpad, Framapad, Pages d’iCloud, ...

Depuis que la création de compte et de pads privés existe sur Framapad, GoogleDoc perd un certain nombre de ses intérêts : il est désormais possible de créer des dossiers et de les partager finement, de supprimer les pads sans attendre leur expiration, la possibilité d’inclure le traitement de texte en iframe dans une page d’ENT, ...

Google Docs permet de faire des documents très riches : il gère le format de page, les divers enrichissements typographiques et les styles, l’insertion d’images, tableaux, ... mais il offre des fonctionnalités propres aux traitements de texte en ligne :

  • la possibilité de travailler à plusieurs simultanément sur un même texte pour créer des textes collaboratifs ;
  • la gestion de l’historique du document qui permet de revenir à tout moment en arrière (un traitement de texte classique s’arrête à la dernière ouverture du fichier) ;
  • enregistrement automatique : pas besoin d’enregistrer son travail, cela est fait en continu. ;
  • le fait que tout soit en ligne est un avantage intéressant pour l’enseignant qui n’a pas besoin de transporter le matériel ou de récupérer les fichiers pour travailler dessus chez lui...

En classe les intérêts sont multiples :

  • On s’affranchit complètement des serveurs de fichiers, plus besoin de se soucier si tel ou tel pc est correctement configuré pour le partage de fichiers ou si il a été démarré sur la bonne session : si on est en ligne, c’est qu’on peut accéder aux fichiers.
  • Les élèves peuvent écrire dans un texte de manière collaborative, simultanément. Par exemple, le récit d’une visite où les différentes parties ont été rédigées par des élèves différents ou des jeux d’écriture type feuilles tournantes.
  • Un fichier peut recevoir toutes les contributions des groupes lors d’une phase de brainstorming destinée à recueillir des propositions qui sont ensuite évaluées collectivement grâce au vidéo-projecteur (Qu’est-ce qui compose un paysage ? Quels sont les équipements de la ville ?...)
  • On peut partager les textes produits en donnant ou non la possibilité de les modifier, il est ainsi facile de les montrer (en envoyant un lien) ou de les intégrer à un site ou un ENT.

Il y a quelques limites au travail collaboratif en classe de cette manière, la principale est liée au fait que tout le monde utilise le même compte, on ne sait donc pas précisément qui écrit/modifie/efface et ce n’est pas toujours amusant...

Google Slides

C’est l’Impress/PowerPoint en ligne de Google. En plus de l’aspect collaboratif exposé plus haut, Slides donne une dimension web aux diaporamas. En effet on peut publier son diaporama en mode lecture. Cela peut être une bonne valorisation des productions faites en classe. Mais cela en fait aussi la possibilité de mettre en ligne des pages (publiques, privées ou dont l’accès est donné par le lien) qui sont très pratiques pour la classe : pas besoin d’un ENT ou d’un site pour mettre en ligne du texte enrichi (image, lien et vidéo) et interactif...

Voici un petit exemple de ce qu’on peut faire avec Slides...

Google Sheets

C’est un tableur en ligne, on y trouve les mêmes fonctionnalités que dans Calc ou Excel. Il peut servir à recueillir les données d’un formulaire Google...

Google Forms

Des formulaires ? Pour quoi faire ?
On peut faire de nombreuses activités avec cet outil de création de formulaires en ligne.

Notre premier exemple est un sondage, destiné à recueillir des données pour être utilisées ou analysées ensuite. Cela permet par exemple de créer des graphiques à partir de données réelles.
Voici un exemple de sondage avec une seule question : « À quelle heure vous couchez-vous ? »
Les informations recueillies peuvent être présentées directement dans le formulaire ou bien dans un tableur (Google Sheets)
Résultat du sondage dans Google Forms
Résultats dans Google Sheets
Le deuxième exemple est une activité de lecture, tirée de « Je lis, je comprends CE2 [1] » les élèves disposent du texte imprimé et répondent dans le questionnaire en ligne.
Réponses dans Forms
Réponses par élève dans Sheets
Google Calendar

Un agenda en ligne très utile pour une école, il permet de publier des dates et permet aux utilisateurs de les importer dans leur propre agenda personnel. Certains pourront avoir envie de le détourner pour créer un cahier de texte en ligne...

Historique de la page

  • publication le 12/09/2016
  • mise à jour du 17/11/2016 :
    • nouvelle icône du « menu hamburger » de Chrome
    • créer des raccourcis pour les utilisateurs de Chrome sur un bureau Windows