Accueil > TICE > Veille numérique sur les TICE > TICE : veille numérique et syndication

TICE : veille numérique et syndication

Se tenir informé facilement sans avoir à visiter une collection de sites chaque jour, c’est ce que permettent les « flux de syndication ».

Si « RSS » et « syndication de contenu » ne vous disent rien, vous allez peut-être découvrir quelque-chose. Sinon, vous savez, allez directement à la liste de flux ou au fichier OPML...

De quoi s’agit-il ?

Les sites dont le contenu change souvent ont, quand ils sont bien faits, un flux de syndication de contenu. Concrètement, il s’agit d’une adresse (url) qui renvoie la liste des dernières modifications sous forme d’un fichier XML. Ce n’est pas très lisible directement, il faut s’y connecter avec un « agrégateur de nouvelles » ou « lecteur de flux », alors on peut s’abonner (se syndiquer) à ce site par cette adresse et recevoir directement les nouveautés sans avoir à visiter le site. Ce qui fait que, rapidement, on ne peut plus s’en passer... cela devient un rituel du matin et/ou du soir : consulter ses abonnements.

Trouver les flux de syndication

Ce site (comme tous ceux faits avec SPIP), propose un flux RSS, il est affiché dans le pied de page :

Lien vers le flux RSS

En général, une icône signale les liens RSS ou Atom (qui est un autre format XML de syndication).

Quand on clique dessus, on obtient, quelque-chose comme ceci :

Un flux RSS ouvert avec un navigateur : beurk...

Ce qui nous intéresse c’est l’adresse du flux, on la récupère par un clic-droit → « Copier l’adresse », comme sur Eduscol :

Copier l’adresse du flux...

S’abonner

Il y a trois façons de s’abonner à ces flux :

  • utiliser un lecteur en ligne, il faut créer un compte sur ce lecteur qui centralise toutes les nouveautés des sites auxquels on est abonné ;
  • s’abonner via son client de messagerie comme Thunderbird, on est averti par une notification dans la messagerie qui affiche le titre et un extrait de chaque nouvel article, il suffit de cliquer dessus pour aller sur la page en question ;
  • installer un agrégateur de news sur son PC, son navigateur web ou son smartphone.

Le plus simple pour goûter aux joies de la syndication c’est probablement d’utiliser son client de messagerie ou un compte en ligne sur une plateforme gratuite, mais il y a bien des façons de s’abonner... :

Thunderbird

Vos abonnements dans la messagerie avec Thunderbird ...

  1. Commencer par créer un « Compte de flux » par le menu « Fichier » → « Nouveau » → « Compte de flux »
    Créér un compte de flux
  2. Sur le centre de la page on clique sur « Gérer les abonnements »
    Gérer les abonnements
  3. Coller l’url du flux de syndication dans le champ « Adresse du flux » puis cliquer sur « Ajouter » et recommencer pour tous les sites pour lesquels s’abonner :
    Coller l’url du flux
  4. Régulièrement, Thunderbird vérifiera les flux et affichera les sites en gras s’ils proposent des nouveautés ainsi que le nombre de publications non lues :
    10 publications non lues
  5. Cliquer sur le nom du site pour afficher la liste des publications :
    Liste des publications d’un site
  6. Puis cliquer sur les publications pour afficher le résumer, cliquer sur le titre ouvre la page dans le navigateur par défaut :
    Aperçu d’une publication

En ligne, dans son navigateur

Feedreader est la version en ligne de l’agrégateur à installer sur PC. Gratuit, sans pub et qui proclame ne pas promouvoir de contenus. Il suffit de créer un compte et de coller les url de ses sites préférés ou d’importer un ficher OPML. Ensuite, on visite le site à chaque fois qu’on veut savoir s’il y a du neuf :

On peut aussi épingler l’onglet pour qu’il s’ouvre à chaque lancement de notre navigateur.
FeedReader permet de créer des catégories pour classer les sites.
Feedreader : aperçu de deux flux
Nextcloud est un service cloud libre que l’on peut s’installer ou pour lequel on peut souscrire un abonnement. C’est aussi le cloud de « LaBoîte » [1]. Parmi les applications disponibles pour Nextcloud,il y a «  News ». News permet de créer des catégories de flux :

L’avantage de ce système, c’est que l’on accède à ses abonnements sur le même âge que ses fichiers, ses mails, ses photos, ... Des applis mobiles existent pour certaines apps de Nextcloud, mais News peut très bien s’utiliser dans un navigateur sur un smartphone.
Aperçu de l’application News dans Nextcloud

Libre et efficace, Tiny tiny RSS est un lecteur de flux RSS/Atom à installer sur un serveur. On y créé des comptes d’utilisateurs qui peuvent s’y connecter en Web ou via un appli. Il y a peu d’instances TT-RSS en ligne qui acceptent la création de compte. [2] :

Tiny tiny RSS
Aperçu depuis l’appli Android

Extension de navigateur

Avant, Firefox pouvait créer des marques-pages dynamiques à partir d’une adresse de flux RSS. Pour retrouver cette fonctionnalité, on peut installer une extension, j’en ai essayé deux :

  • Livemarks se rapproche de la fonctionnalité « Marque-page dynamique » : il ajoute un bouton RSS dans la barre d’adresse des sites qui proposent un flux :

    Et il propose de créer un dossier de marques-page quand l’utilisateur clique sur ce bouton :
    Livemarks : le retour des marques-pages dynamiques
  • FeedBro ressemble plus à un lecteur de flux, l’extension ajoute un bouton qui permet de détecter les flux dans l’onglet courant :
    Détection de flux par Feedbro


    Puis, il permet de classer et de consulter les abonnements :

    Le lecteur FeedBro dans Firefox

Android - Feeder

Il y a de nombreuses applis pour la lecture des flux sur Android. J’ai choisi de présenter Feeder, car c’est une appli libre sans pub et sans pisteur. Parfaite pour ceux qui se contenteront d’un smartphone ou d’une tablette pour leur veille numérique :
Feeder sur Android

iOS

Sur iOS, il y a aussi un grand nombre d’applis RSS. Mais, je n’en ai trouvé aucune gratuite sans pub. Il faudra donc débourser quelques euros pour consulter ses abonnements tranquillement.

Jamais sans mon OPML

OPML pour Outline Processor Markup Language qui est un format XML permettant de regrouper et d’identifier les titres (outlines) d’un texte afin de transcrire la structure des textes. Il sert à partager des listes de flux RSS.

Et c’est une très bonne chose car quel que soit notre choix (Thunderbird, tt-rss, ...) on n’en sera pas prisonnier car on pourra déménager notre liste d’abonnements à tout moment. C’est un peu un carnet d’adresses web et cela permet aussi de s’échanger des listes de flux...

Tous les outils abordés plus haut dans cette page savent importer et exporter un fichier OPML.

Mon OPML TICE

OPML Waielbi
Une liste d’abonnements RSS pour l’école. Une dominante TICE, mais pas seulement. À importer dans son lecteur RSS préféré...

Sur cette page, vous trouverez un Aperçu de cet l’OPML, mais seulement avec les flux TICE...

Une liste de flux de sites


[1Hey, Pôle de compétences Logiciels Libres, pourrait-on avoir plus d’apps sur « LaBoîte » comme news et agenda ? ;-)

[2Framanews qui a deux instances, n’accepte plus d’inscription depuis longtemps.